Conseil municipal du 17 septembre

Vous trouverez ci-dessous le verbatim de mes interventions lors du Conseil municipal du 17 septembre à Douai. Vous trouverez l’ordre du jour de ce conseil municipal en cliquant ici.

Adhésion à la Fédération Nationale des Collectivités Territoriales pour la Culture

Je suis ravi que cette adhésion soit proposée au conseil municipal. Cela faisait partie de nos propositions au moment de la campagne. Le secteur de la culture a énormément souffert de la crise sanitaire. Il sera encore impacté dans les semaines et mois à venir. Ce type d’association est donc utile. Il va nous permettre d’échanger, d’analyser et de nous inspirer de ce que font d’autres territoires.

Surtout, cette adhésion va nous permettre, je pense, de réfléchir à un autre levier de la politique culturelle. Nous devons être ambitieux sur le rôle que peut exercer chaque individu, chaque citoyen, chaque douaisien en terme de création culturelle. Nous portons tous une culture qui nous est propre. L’enjeu, à l’heure où les municipalités se tournent de plus en plus vers la démocratie participative, c’est aussi de permettre la démocratisation culturelle au sens où, le politique permet, facilite ou rend possible l’expression artistiques de tous, et de fait l’expression de toutes les identités (qu’elles soient individuelles ou collectives).

Or, je sais que cette fédération a travaillé sur cet aspect. Je suis convaincu que la somme des 416 euros, qui peut paraître pour le grand public importante, est en définitive un bel « investissement » si je puis me permettre de parler ainsi.

Simplement sera-t-il possible d’informer le conseil municipal des échanges et des retours que vous avez obtenus ?

Subvention à l’association pour le Plan Local pluriannuel pour l’Insertion et l’Emploi (PLIE)

La politique économique de Douaisis Agglo est bien souvent raccourcie à ses zones d’activités. Certains oublient notamment de citer son action pour l’emploi. Le PLIE en est un bon exemple. On peut d’ailleurs préciser que pendant le confinement, les conseillers en insertion professionnelle du PLIE ont toujours été présents pour les publics. Cet été encore, des ateliers ont été organisés. Je suis donc heureux de voir que les deux personnes mentionnées vont pouvoir bénéficier de la subvention de la Ville de Douai, et ainsi pouvoir avancer dans leur parcours professionnel.

Stratégie Éducation, Enfance et Jeunesse

Avant toute chose, je tenais à remercier et à féliciter les services de la municipalité pour la rédaction de cette délibération-cadre. Je sais que Madame Dupuis est extrêmement sensible et attachée à ce sujet. Je partage évidemment de nombreux axes et propositions qui sont développés.

Néanmoins, je souhaiterais rebondir sur plusieurs éléments :

Cantines scolaires

Tout d’abord il est question de la construction de la cuisine centrale et de l’objectif de 50% de bio / circuits courts sur le mandat (on pourrait s’accorder d’ailleurs sur ce qu’on considère être du circuit court et aussi avoir un rappel officiel des chiffres et sur quelles bases ces chiffres sont calculés). Dans le programme Douai au Cœur, il était  question d’une légumerie de préférence communautaire. Il était aussi question d’un jardin maraîcher à vocation d’insertion, il n’en est pas fait mention. De la même façon, il n’est pas fait mention d’objectif à propos des repas végétariens.

Toujours au sujet de la cantine scolaire, il est fait mention de « Retravailler la tarification pour renforcer son objectif d’être équitable, sociale et adaptée aux ressources financières des familles ». Concrètement que comptez-vous faire ? Car effectivement il y a une refonte me semble-t-il à opérer au niveau de la grille tarifaire.

Aller à l’école

Enfin, il est question de « Faciliter les déplacements doux aux abords des écoles (circuits pédibus, parcs à vélos et trottinettes) ». C’est très bien les pédibus et les parcs à vélos, mais que proposez-vous à la centaine de collégiens de Frais-Marais qui doit se faire accompagner à l’école en voiture tant la route de la Templerie jusqu’au collège y est dangereuse selon les familles ?

Je conclus ce point du conseil municipal en disant que, quelles que soient les réponses apportées par Monsieur le Maire ou Madame l’Adjointe aux écoles, étant convaincu que ce cadrage va dans le bon sens, et souhaitant ainsi qu’il soit enrichi et approfondi, je voterai cette délibération, espérant malgré tout que mes remarques soient entendues et utiles à tous.

À lire : « Vélo à Douai : les calculs sont pas bons Kevin ! »

Création du Comité Consultatif des Sports

Je n’ai aucune opposition de principe à formuler sur la composition de ce comité consultatif qui s’ouvre aux élus, et d’ailleurs, j’y siégerai au nom de notre liste Ensemble Faisons Douai. En revanche, c’est la création de ce comité elle-même qui me pose question.

Quid de l’Office Municipal des Sports ? Vous ne pourrez pas m’empêcher de penser que ce nouveau comité, est une façon de remplacer, de contourner, de supplanter l’OMS dont l’objectif non avoué est d’en faire aujourd’hui une coquille vide. Pourquoi une coquille vide ? Parce qu’en réalité vous avez besoin de l’OMS comme d’une boîte aux lettres financière. Les événements organisés comme le trail du mois de novembre, ou le run du mois de décembre, engendrent des déficits de plusieurs milliers d’euros. Déficit qu’il n’est pas possible d’imputer au bureau des sports, donc l’OMS est utile aujourd’hui pour effacer cette perte d’argent. Le fait que Jean Raymond Langelin, vous m’excuserez de le citer, ait démissionné de son poste de trésorier qu’il occupait depuis de nombreuses années n’est sans doute pas anodin.

Lui comme beaucoup d’autres membres du comité directeur, tous bénévoles, ont beaucoup œuvré et su partager leur expérience et savoir-faire. Ils ont toujours été d’une aide précieuse pour la municipalité. Je le dis, car peut-être certains nouveaux élus ignorent cette histoire.

Il était pourtant question pour reprendre votre expression que « la ville et l’OMS travaillent main dans la main » : mais ce n’est déjà plus le cas. Car en plus de ce que je viens de préciser, l’OMS perd sa capacité à peser sur les décisions de la politique sportive de la ville, par la création justement de ce comité extra municipal. Vous comprendrez donc mon inquiétude au moment où nous discutons pour la première fois de cette délibération.

Externalisation à titre temporaire auprès d’un prestataire de l’instruction des autorisations relevant du droit des sols

Je lis cette délibération du conseil municipal, elle s’ouvre ainsi « Dans le cadre de la réorganisation du service de l’urbanisme » : laquelle ? De quelle réorganisation parle-t-on ?

Il me semble en effet qu’au vu d’un certain nombre de départs, ce service devrait faire l’objet d’une attention peut-être plus particulière. En quoi cette externalisation, qui n’est autre qu’une privatisation d’une mission alors régie par le service public, est-elle nécessaire ? En somme ce que j’aimerais comprendre, si vous pouviez nous éclairer, c’est pourquoi la Ville de Douai va confier à un prestataire l’instruction des demandes de permis de construire et de démolir, ainsi que les demandes de déclarations préalables. Vous venez d’expliquer que cela était pour « répondre à un accroissement d’activités ».

Enfin, lorsque l’on lit jusqu’au bout le document, on s’aperçoit que de toute façon, ce choix a déjà été fait. Il est bien noté qu’à compter du 25 août, une société héninoise est chargée de l’instruction pour un montant d’environ 26 000 euros.

Tarifs de la taxe locale sur la publicité extérieure

J’observe qu’il est fait mention de dispositifs publicitaires et également de dispositifs publicitaires numériques. Votre liste Douai au Cœur s’est engagée auprès du Pacte pour la Transition. Elle s’est engagée à « Arrêter les contrats de mobiliers urbains publicitaires », et également à « Proscrire les écrans numériques dans le Règlement Local de Publicité ».

Est-ce que cela signifie qu’il sera de nouveau modifié puisque que ces dispositions, sauf erreur de ma part, ne sont pas prises en compte actuellement ?

Création du Comité Consultatif des Relations internationales

Très rapidement, avant que chaque liste puisse procéder aux noms des élus la représentant, je me posais une question. Puisque je vois que l’association Douai-Dédougou est représentée au nom du jumelage entre la Ville de Douai et le Burkina Faso, pourquoi est-ce qu’une association franco-polonaise ne pourrait pas être membre également de ce comité consultatif ? Je sais bien que vous avez suspendu de façon symbolique je dirais le jumelage avec notre ville-sœur en Pologne. Mais sur le principe, seriez-vous favorable à associer d’autres associations ?

Création de postes : 2 référents éducatifs et socioprofessionnels

Il s’agit là de deux emplois non permanents. Leurs missions vous semblent-elles ne convenir que pour une durée d’un an ? Nous savons tous, que la ville de Douai a un besoin réel et permanent de référents éducatifs et socio-professionnels. Cela répond à un « véritable enjeu de cohésion sociale » d’après votre délibération. Puisque c’est un véritable enjeu, ne peut-on pas envisager un emploi d’une durée plus longue ?

Questions diverses au conseil municipal

  • Plusieurs maires et parlementaires ont signé une tribune pour un moratoire sur la 5G. Est-ce que la Ville compte faire le vœu que ce moratoire soit adopté au Parlement ? Si oui, pourquoi avoir autorisé Orange à installer une antenne test 5G au sein-même des services techniques de la Ville ?
  • Je voudrais relancer ici, un éternel débat. Celui des statues des comtes de Flandres qui ornaient, jusqu’à leur destruction, notre hôtel de ville. Considérez-vous que la rénovation de l’édifice soit officiellement achevée, ou envisagez-vous encore cette possibilité ? Il y a soixante ans, le député-maire Georges Sarazin avait essayé. Allez-vous essayer ?
  • Allez-vous créer une commission municipale de la Jeunesse comme il en existait entre 2008 et 2014?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.