Vélo à Douai : les calculs sont pas bons Kevin !

Outre notre proposition de création d’un chèque-vélo comme à Grande-Synthe publiée en novembre dernier, nous nous devons de proposer une politique globale de développement de la pratique du vélo à Douai : véritable levier pour une meilleure qualité de vie et pour une relocalisation efficace de la consommation des douaisiens.

Nos solutions

Pour ce faire, nous souhaitons aménager un réseau cyclable complet et sans coupure. Nous aurons comme priorités l’adaptation au vélo des ronds-points place L’Heriller, du parc Bertin, de la porte de Valenciennes, de la faculté de Droit, ainsi que de la rue de Cambrai et de l’avenue Georges Clemenceau pour faciliter la traversée Place Carnot – Gare de Douai.

Nous étudierons également la création des premières vélo-rues douaisiennes. Cette mesure concernera notamment la vieille ville et les rues où le double-sens cyclable se révèle risqué. Comme dans plusieurs villes moyennes des Pays-Bas, il s’agit de rues où les vélos sont prioritaires. Il conviendra de supprimer les bordures dans les rues concernées.

Nous remplacerons progressivement la peinture verte glissante par un revêtement en asphalte plus confortable, à la manière des revêtements de couleur rouge qu’on peut retrouver dans les villes hollandaises. Nous tâcherons de choisir un revêtement respectueux de l’environnement dans sa fabrication, voir cet exemple.

En ce qui concerne l’aménagement de la voirie, nous convertirons des places de stationnement par des pistes cyclables et des trottoirs. Notre équipe s’engage à remplacer ces places de stationnement par des offres de parking couvert et sécurisé en cœur de ville, comme a pu le faire la ville de Grenoble avec succès.

Nous sommes, comme beaucoup, heureux de voir des vélobus fleurir dans plusieurs communes de France. Nous accompagnerons et soutiendrons leur création dans les quartiers volontaires.

Enfin, en termes de budget, nous nous engageons à ne pas être en dessous du montant par habitant recommandé par les associations locales des usagers. Un adjoint aura pour mission l’application de ces mesures pour un sursaut de la pratique du vélo et y veillera avec les associations partenaires et les services techniques lors de réunions biannuelles.

À l’échelle de l’agglomération

Notre équipe veillera à engager un fort investissement de la municipalité au sein du SMTD pour augmenter la part modale des modes de déplacement actifs. Nous soutiendrons l’application de nos propositions dans les communes voisines ainsi que la gratuité des transports en commun et la mise en conformité des bus pour accueillir davantage de vélos.

Je soutiens François Guiffard

Une réponse à “Vélo à Douai : les calculs sont pas bons Kevin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.