Douai doit prendre en compte la question animale

Construire une ville qui respecte les animaux est un travail de longue haleine qui recoupe plusieurs sujets. Nous nous réjouissons que le conseil municipal ait voté une délibération demandant à l’Assemblée Nationale et au Sénat d’interdire les animaux sauvages dans les cirques. Néanmoins, nous pensons qu’en 6 ans, d’autres initiatives pouvaient être prises dans le sens du bien-être animal.

Propositions

Stérilisation des chats errants

Parlons d’abord du problème des chats errants qui n’épargne aucun quartier. Nous savons de source sûre que les demandes des associations de protection animale sont restées sans réponse de la part de M. le maire Chéreau. Afin de tacler cette problématique, nous suivrons l’exemple de la Ville d’Arleux qui en ce début d’année a signé un partenariat avec une association pour mener une campagne de stérilisation des chats errants. Il n’est plus possible de laisser les bonnes âmes faire le travail à leurs propres frais. Nous leur apporterons notre soutien afin de réguler la population des chats errants à Douai et de réduire les nuisances causées aux habitants. Cette campagne de stérilisation contribuera à endiguer les transmissions des maladies et permettra aux félins de vivre plus longtemps et en bonne santé.

Produits non testés sur les animaux

Toujours dans le but d’intégrer le bien-être animal dans la politique de la Ville de Douai, nous procéderons au renouvellement progressif des produits d’entretien de la commune. L’objectif : tendre vers une commande publique « 100 % produits non testés sur les animaux ». De plus en plus de douaisiens comme une majorité de français font l’effort de consommer plus responsable, la puissance publique doit également se montrer exemplaire dans ce domaine.

Meilleure inclusion des chiens domestiques

C’est une demande qui émane de nos Ateliers Citoyens, nous aménagerons des parcs pour chiens. Ces aires permettent aux chiens, sous couvert de la responsabilité de leurs maîtres, de courir en toute liberté, et de faire leurs besoins sur de vastes étendues d’herbe. Ils feront l’objet d’un nettoyage et d’un fauchage régulier.

Une fois ces mesures d’aménagement adoptées, nous élargirons et renforcerons les sanctions à l’encontre des propriétaires qui ne respectent pas la propreté de notre Ville. Aujourd’hui, la sanction pour non-ramassage de déjections s’élève à 11€. Comme plusieurs grandes villes du département, nous proposerons les sanctions financières suivantes suite à un travail de prévention par notre brigade et notre service de propreté :

  • non détention de sacs étanches en présence d’un chien : 38€
  • abandon de sac avec déjection sur le domaine public : 68€
  • abandon de déjection canine sur le domaine public : 110€

À l’échelle de l’agglomération

Nous encouragerons les communes du Douaisis à agir pour une meilleure prise en compte des animaux dans nos villes. Nous veillerons particulièrement à ce que la question du bien-être animal soit prise en compte dans notre politique alimentaire territoriale.

Je soutiens François Guiffard

2 réponses à “Douai doit prendre en compte la question animale

  1. Bonjour,
    S’il est évoqué l’ aménagement d’aires pour permettre aux proprios de toutounet, et sous leur responsabilité, à ce que toutou s’éclate en toute liberté, Nickel ! Mais je n’ aperçois pas dans l’élargissement des sanctions, de mesures un peu plus coercitives concernant les trop nombreux proprios qui baladent leur toutou sans laisse. Certes, les mesures évoquées sont essentiellement axées sur la propreté, l’absence de civisme basique est néanmoins tout aussi « polluante », surtout pour les dames âgées qui n’ont parfois que toutou comme seul compagnon et craignent ces situations. .Paradoxalement, je suis OK pour la liberté totale de nos amis à 2 ou 4 pattes, mais là aussi, et bien sûr, il faut un minimum de respect d’autrui. ….

    Cordialement,

    Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.