Bilan des Ateliers Citoyens

Crédits photo : Michaël Grabarczyk

Retranscription du discours du samedi 29 juin à la Fonderie

Mesdames, Messieurs,

Je suis ravi que vous soyez aussi nombreux ce samedi matin, pour clôturer avec nous, cette première phase de la campagne municipale. Ravi également que le temps soit de la partie. Même si nous aurions préféré qu’il fasse un peu moins chaud, personne ne se plaindra d’un peu de soleil dans le Nord ! Ravi aussi d’ouvrir cet événement avec le groupe T au carré. C’est la deuxième fois qu’ils acceptent de jouer pour nous, une fois encore merci à eux, car il est essentiel que nous puissions vivre un moment à la fois politique et convivial. Je suis ravi enfin, que chacun ici ait pu jouer avec nous à cette désormais célèbre « opération 1638 ».

L’opération 1638

Vous êtes nombreux à avoir tenté de déchiffrer ce nombre mystère. Vous nous avez agréablement surpris dans vos recherches. Beaucoup se sont replongés dans les livres d’histoire de notre ville pour savoir ce qu’il s’est passé ici en 1638.

Certains ont cherché à décomposer ce nombre en une succession de chiffres : 1 mandat de 6 ans, 3 priorités, et 8 adjoints.

D’autres enfin, ont émis des idées plus générales comme le nombre d’objectifs de J’aime sur Facebook ou le nombre de raisons de soutenir notre candidature. Mais il y a bien plus de raisons que cela de choisir notre candidature !

Et nous avons une personne qui a fini par trouver ! 1638 c’est en fait le nombre de contributions citoyennes que nous avons su récolter au cours de ces six premiers mois de campagne. Et si vous êtes ici ce matin, c’est pour vous en faire un premier bilan.

Amina et Sébastien vous ont déjà rappelé notre calendrier et présenté les premières pistes, celles que vous avez jugées au fond comme étant incontournables parce qu’elles sont devenues pour chacun des évidences. Évidemment le travail programmatique n’est pas terminé. Mais je peux déjà vous présenter la vision que nous portons. Celle d’une ville équilibrée :

  • Douai doit d’abord garder un équilibre entre un centre dynamique et des quartiers qui jusqu’ici ont été beaucoup oubliés.
  • Vous souhaitez également trouver l’équilibre entre les espaces bâtis et les espaces verts, préserver le patrimoine naturel pour lequel nous nous sommes battus et davantage végétaliser notre ville.
  • Enfin, vous tenez à trouver un équilibre entre la confiance accordée aux futurs élus, puisqu’ils ont été élus, le besoin irrémédiable qu’ils rendent des comptes et qu’à tout moment, les citoyens puissent pouvoir dire leur mot sans être contraint d’attendre 6 ans avant la prochaine élection.

Douai se fera avec vous ou contre vous

Nous participerons donc à cette élection non pas pour faire entrer des candidats dans les costumes actuels des notables, maires et conseillers municipaux mais pour redessiner intégralement ces costumes. C’est avec les citoyennes et citoyens que nous entendons réinventer ces différentes fonctions. Notre mot d’ordre principal sera « à vous de siéger et de décider ! »

Décidons ensemble oui, de la gratuité des transports et du stationnement le samedi ! Il s’agit d’un marqueur, d’un signal fort envoyé à l’extérieur pour dire en effet qu’à Douai il se passe quelque chose. À vous de décider des parkings relais avec des navettes desservant régulièrement le cœur de ville.

Décidons ensemble, avec toutes les autres communes de notre agglomération, d’un plan de développement des énergies renouvelables s’appuyant sur les associations, les coopératives avec pourquoi pas une régie publique.

Décidons ensemble de mettre enfin en œuvre le permis de louer, qui existe pourtant dans la loi depuis 2013. Il s’agit d’un des outils nécessaires dans la lutte contre l’habitat indigne et les marchands de sommeil.

Beaucoup de choses sont possibles, à condition de s’en donner les moyens. Beaucoup de choses sont possibles aussi, parce que les municipales sont, après la présidentielle, l’élection à laquelle participent le plus les Françaises et Français.

Contre l’abstention, votre implication comme remède

Même si la tendance est à la hausse de l’abstention notamment dans les quartiers populaires, la mobilisation des Gilets jaunes et des jeunes pour le climat ont montré l’énergie disponible, l’envie d’agir. Aucune politique écologique et sociale ambitieuse ne peut par conséquent avoir lieu sans permettre aux habitants de s’impliquer dans la vie de leur commune.

À ce sujet je voulais vous partager l’une de mes lectures. « Qu’attendent les Français des candidats et de leur programme en vue des élections municipales de mars 2020 ? », selon Opinion Way.

  • 71% des Français sont prêts au renouvellement de la composition des listes électorales. Ils souhaitent davantage de jeunes, plus de personnalités sans étiquette politique, plus de candidats issus du secteur privé. Cela tombe bien, nous incarnons ce renouvellement à Douai.
  • 71% des Français se disent prêts à participer à l’élaboration du programme d’un candidat en lui faisant part de ses idées pour la commune. Nous incarnons cette démarche à Douai.
  • En revanche, seuls 33% des interrogés s’estiment prêts à être bénévoles dans l’équipe de campagne et seulement 11% se déclarent prêts à faire partie d’une liste.

Or, je vous l’ai dit et le répète : pour gagner, nous allons avoir besoin de chacun. Pas seulement pour donner des idées, mais aussi pour les mener, les accomplir, les porter, les réaliser. Pour faire Douai, nous avons besoin de vous, car beaucoup ici je l’espère seront de futurs conseillers municipaux.

Faire une liste n’est pas évident, je le sais bien, mais cette difficulté sera la même pour tout le monde. Il faut composer, faire s’entendre des gens issus de différents horizons, mais nous pouvons le faire aisément à partir du moment où nous avons un projet commun !

Ensemble faisons Douai

Je conclus en disant que personne ne peut prédire l’issue de cette élection, mais je suis convaincu que nous avons de bonnes chances d’y arriver. En partant les premiers nous avons pris le temps d’aller à la rencontre des douaisiens. Depuis six mois, nous n’avons jamais ménagé nos efforts ! Et en ce samedi 29 juin, nous pouvons regarder tranquillement derrière nous avec le sens du devoir accompli. Ce samedi 29 juin, nous pouvons être fiers d’avoir su animer ces ateliers citoyens, d’avoir rassemblé des habitants issus de quartiers différents, fiers d’avoir mené une campagne de terrain, une campagne participative, ambitieuse, innovante, et ce n’est que le début ! 1638 contributions ont été apportées, et désormais il convient de les porter : ce sera la seconde étape de notre campagne.

Cette seconde étape, sera l’occasion de créer un collectif regroupant toutes les personnes prêtes à s’engager dans la campagne : bien sûr y figureront les futurs candidats, mais pas seulement ! Ce collectif doit être ouvert à tous, et permettre à chacun de contribuer à la campagne. Je vous donne donc rendez-vous en septembre. Ensemble faisons Douai !

Un hommage a ensuite été rendu à Ludovic PRINGERE.

François GUIFFARD

Je soutiens François Guiffard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.